Règlement de consultation «Contraception hormonale»

La patiente déclare que le médicament susmentionné lui a été prescrit par un gynécologue ou un médecin de famille et l’utilise de manière chronique.
Le patient déclare qu’aucun symptôme inquiétant n’est apparu lors de son utilisation.
La patiente déclare qu’elle n’est pas enceinte.
La patiente déclare qu’elle n’a pas souffert de:
Pas de maladie néoplasique, thrombophlébite, thromboembolie veineuse, maladie cérébrovasculaire – accident vasculaire cérébral, accident ischémique transitoire, saignement pathologique inexpliqué du tractus génital, cancer du sein ou cancer des organes génitaux, ni diagnostic, diabète avec complications maladie vasculaire, migraine, maladie du foie, obstruction coronaire – maladie coronarienne, crise cardiaque
La patiente déclare qu’elle contrôle occasionnellement la pression artérielle et que ses valeurs ne dépassent pas 140/90
Le patient déclare que je ne connais pas la prédisposition congénitale ou acquise à la thromboembolie veineuse (par exemple, résistance à la protéine C active [y compris le facteur V Leiden], déficit en antithrombine III, déficit en protéine C, déficit en protéine S)
Le patient déclare que je ne prends pas de médicaments antirétroviraux (VIH)
Le patient déclare que j’ai 18 ans et que j’agis en mon nom. Toutes les données sont vraies et fidèles à ma santé. La patiente prolonge ses prescriptions pour ses médicaments chroniques car elle n’a pas accès à son médecin traitant et mes médicaments sont épuisés. Il agit pour son propre compte et n’a besoin que de médicaments pour lui-même. Elle est consciente qu’en trompant le médecin, cela peut avoir des conséquences négatives pour ma santé et même ma vie. Est conscient qu’une consultation médicale n’a lieu que pour obtenir une prescription de médicaments pris en permanence et ne remplace pas un examen médical personnel.